La politique actuel prend sa direction, celle du sens qui est la définition conservatrice en changement. Je crois aujourd'hui que la mondialisation devient plus puissante que la politique nationale bien que l'un sans l'autre se constitue. Le conservatisme des intérêts qu'ils soient publics ou privés sont au centre de nos débats. Les pays sont perdus entre équivalence et dominance et cela reste en rapport avec l'historique. La problématique entre mouvement temporel et bon fonctionnement articule des déséquilibres mondiaux, tout en façonnant une direction commune.